Blogue, Articles,
Podcasts & Vidéos

Pleins feux sur la relève entrepreneuriale avec Laurie Pellerin

Au service de Vitres.net sur le territoire de Boucherville depuis l’automne 2016, Laurie Pellerin est aussi étudiante en administration à l’UQAM. Passionnée de la gestion, déterminée et rayonnante de joie de vivre, Laurie se trouve dans le top 20 de meilleures entrepreneuses étudiantes du réseau. Découvrez dans ce nouvel article son quotidien et ses conseils pour les autres jeunes femmes ambitieuses qui aspirent à faire carrière dans le monde des affaires.

1. Qu’aimerais-tu faire dans la vie plus tard ?

C’est vraiment une bonne question. Je n’ai pas encore décidé exactement, mais je sais que la gestion, c’est mon domaine. Gérez des documents, du monde, j’aime la responsabilité, d’où le retour aux études à l’université. Jusqu’ici, ce qui m’intéresse le plus c’est le marketing.

2. Que fais-tu pour te garder motivée ?

Je pense que c’est le réseau, c’est un plus du groupe Résidencia. Restez en contact avec les autres franchisés et participer à des séminaires, des forums, des formations, et des journées d’activités, c’est juste d’être entouré de ces gens-là. On se demande des conseils entre nous, à plusieurs, on est vraiment plus fort même si l’on est tous des franchisés, on est des entrepreneurs indépendants. On vit la même chose, on s’entraide.

3. Peux-tu me dire une qualité que tes employés ou ton entourage te disent souvent ? Pourquoi ?

Jusqu’ici, ce que j’ai eu beaucoup comme commentaires venant des autres membres de la compagnie est le fait que j’absorbe beaucoup. En fait, tout ce qu’on nous dit, tout ce qu’on nous apprend, je l’absorbe totalement afin de pouvoir l’appliquer le plus possible. J’essaie de m’entourer du monde, que ce soit au niveau du coaching, mais aussi des anciens franchisés. Les séniors qui ont beaucoup d’expériences, j’essaie de prendre le plus d’informations pour être capable de gérer ça le mieux possible pour ma première année.

3. Qui admires-tu ? As-tu des mentors ? Qui est ton modèle ? Pourquoi ?

Je n’ai pas quelqu’un à nommer particulièrement. J’ai rarement regardé quelqu’un comme modèle, j’admire toutes personnes qui travaillent fort. Quand je vois quelqu’un qui a de l’expérience dans un domaine, qui est arrivé là où ce que moi je me vois être plus tard, j’admire cette personne-là.

4. Qu’est-ce qui t’inspire dans la vie à te lever le matin ?

Je n’ai pas été quelqu’un qui s’est levé le matin tôt, moi je suis une dormeuse (rires). C’est une nouvelle routine en fait. Je dirais que pour pouvoir en faire le plus possible, tu dois être efficace, je me suis mise à me lever le matin. C’est mon désir de performer qui me fait me lever le matin en fait.

5. Comment fais-tu pour garder tes employés motivés ?

Ça, c’est un casse-tête, hein ! La gestion d’employée, par exemple, je n’ai pas encore un master de cet aspect-là. C’est quand même assez récent que je devais faire ça, car chaque employé est différent, il faut trouver la bonne méthode. On a beau être employeur, on est humain aussi. C’est facile avec certaines personnes, mais c’est difficile de mettre sa personnalité à part du lot pour pouvoir faire une bonne gestion. Pour garder les gens motivés, je pense que si toi t’es motivé dans ce que tu fais, tu le transmets, ils vont le ressentir, ils vont avoir le goût d’embarquer avec toi. La qualité primordiale que je trouve d’un bon leader, ce n’est pas que les autres écoutent, c’est que les autres ont le goût d’embarquer avec lui dans ce qu’il pense, dans ce qu’il fait.

6. Quels sont tes outils préférés pour demeurer organisés et productifs ?

C’est depuis la formation, toute la suite Google qui ne me quitte jamais. Le Google Agenda, le Google Keep pour faire des petites listes. Les listes, j’adore ça parce que tu peux faire des check en plus. La suite Google au complet est tellement serviable, un grand outil pour le partage de document. C’est merveilleux, c’est génial, toute la gestion d’équipe se fait avec Google Sheet et Google Agenda.

7. Quel est ton truc pour clore une vente ?

Pour clore une vente, il y a peu de personnes qui ont des trucs. Je n’ai jamais été quelqu’un qui est agressive. Ce n’est vraiment pas mon style parce que la plupart du temps, pour me démarquer chez les clients, c’est par mon attitude en général. Pour moi, c’est juste ça ! Ça se joue dans la première impression de la présentation, car je ne suis pas quelqu’un qui va pousser la vente. Je ne suis pas à l’aise, les meilleures d’entre nous qui performent le font, mais moi ça ne me rejoint pas. C’est une bonne technique quand même, mais je suis juste incapable de l’appliquer.

8. Qu’est-ce que tu aimes le plus du projet de franchise ?

C’est sûr qu’il y a tout l’aspect : « je fais quelque chose de ma peau, je fais quelque chose de plus grand que moi ». Certains jours, c’est plus difficile que d’autres, à moins que tu fisses déjà partie d’une équipe sportive dans ta vie. C’est rare de trouver une symbiose de groupe comme ça, des gens qui sont là pour vivre la même chose, pour se dépasser, amicalement, même si l’on est en compétition les uns que les autres.

9. À part l’école, comment et par quel moyen continues-tu d’apprendre ?

C’est sûr que depuis l’école et la franchise, je n’ai pas de temps libre que ça, mais c’est vraiment au travers des expériences personnelles des autres, avec le réseautage, et tous les gens que je rencontre.

10. Si tu avais un livre ou une mémoire à écrire sur ta vie, quel en serait le titre ?

C’est quelque chose en anglais qui me vient là parce que c’est une phrase qui me parle beaucoup depuis le début de la franchise, le fameux :

“She believes, she could, so she did”.

11. Comment te sens-tu à titre de jeune femme entrepreneur et d’être en minorité dans un réseau à prédominance masculine ?

C’est un peu toute l’histoire de ma vie. Avant l’entrepreneuriat et mon retour aux études, je travaillais en cuisine. Même là, j’étais majoritairement entouré d’hommes, et je dirais que ça n’a jamais vraiment été un problème pour moi parce que je ne me sens pas menacer ni diminuer. Je pense que dans la vie, tu t’assures d’avoir ce que tu vaux, ça ne change absolument rien, les gens vont te prendre au sérieux si t’es sérieux.

 

12. Quels sont ses conseils pour les autres jeunes femmes de son âge qui souhaiteraient se lancer en entrepreneuriat ?

Oui, certainement ! Ce que je trouve important, c’est de véhiculer aux autres que ce soit des jeunes filles ou des femmes de mon âge : tu n’as pas à te limiter parce que la plupart du temps, on se limite nous-mêmes, on se met des bâtons dans les roues, on est vraiment bonne là-dedans.

Quand tu crois en toi, t’es déterminée, les autres vont te suivre. Tu n’as pas à demander la permission, à personne pour performer pour aller quelque part, tu le fais parce que tu le peux, c’est tout.  

www.soyezentrepreneur.ca

Regroupant plus de 125 franchises partout au Québec, le projet de Qualité Étudiants, Vitres.Net et Go Gazon forment, depuis maintenant plus de 20 ans, la nouvelle génération d’entrepreneurs. Un système de coaching personnalisé, plus d’une centaine d’heures de formation en classe et sur le terrain et une identité de marque forte reconnue partout en province font de ce projet une expérience qui a changé la vie de plus de 1500 jeunes.

29 mars 2018

Demandez une soumission gratuite

aujourd’hui

Nous pouvons vous aider

3 autres divisions pour répondre à vos besoins résidentiels: